Je ne pouvais pas rater le dernier roman de Stephen King traduit en français : “Dôme” publié chez Albin.

Deux briques de 600 pages chacune, plus d’ 1,5 kg de récit fantastique à la sauce S. King. Je me régalais à l’avance.

Bilan : 50 premières pages excellentes, les 50 dernières étincelantes et entre les deux je me suis endormi !

C’est long, lent, trop lent. Pire que dans la version longue du “Fléau” du même auteur.

Je suis déçu. Je vais attendre un peu et le relire, sagement, sans a priori.

En attendant, je lui donne 7/10.